La Mission de l’Assemblée de Yéshoua Bèn Élohim

La vraie Mission

de

L’Assemblée de Yéshoua Bèn Élohim

 Il est fondamental de connaître l’ultime Mission de l’Assemblée de Yéshoua Bèn Élohim, car c’est aussi le Mission ultime du fondateur de l’Assemblée, c’est la Mission ultime des Dirigeants de l’Assemblée et c’est aussi la Mission ultime de tous les membres de l’Assemblée et de quiconque connait la Vérité et cela au prix même de leur Salut.

 La Vraie Mission

1

1.1 Il y a plusieurs années, un membre de l’Assemblée me fit cette remarque: Michel, nous allons devoir détenir des Pouvoirs capables de faire des miracles afin de convaincre les gens et les convertir comme le fit “Yéshoua”יְהשׁוּעַ !

1.2 Je lui ai répondu: Ce n’est pas la bonne manière de convaincre les gens de la Vérité. “Yéshoua” יְהשׁוּעַ a fait des miracles, les plus grands miracles, et ce sont les mêmes gens qui ont été témoins de Ses miracles qui L’ont crucifié.

1.3 Je vous dis que dans l’Assemblée, il y a des miracles. J’en suis témoin. Mais ce ne sont pas des miracles qui font grand éclat. Par contre, ces miracles m’impressionnent, moi et ceux et celles qui en sont témoins.

1.4 Il n’y a pas de miracles qui rendent témoignage et qui changent les vies comme la lecture et la compréhension des Écritures Sacrées chaque jour, l’oraison quotidienne, faire le bien, lutter chaque jour pour devenir meilleur et l’offrir tous les jours à Notre Père Céleste.

1.5 II y a plus de vingt-ans, une femme qui avait mal à l’épaule me demanda de la guérir. Je lui ai demandé si elle croyait que le Sauveur pouvait la guérir et elle me répondit oui, qu’elle croyait que le Sauveur pouvait la guérir. Alors j’ai touché son l’épaule en prononçant des paroles de guérison et son mal disparu aussitôt et ne revint plus. Elle a souvent rendu témoignage de l’Assemblée et maintenant, où est-elle. Elle n’est plus ici.

1.6 Il y a encore plusieurs années, un dimanche, j’étais avec un ami, aujourd’hui décédé. J’avais été invité à diner. J’étais seul avec cet ami et il me posa une question, sa question avait été inspirée par l’Esprit-Saint, je l’ai su à ce moment-là et je le sais encore davantage aujourd’hui. Sa question était: Comment un seul homme, “Yéshoua” יְהשׁוּעַ, a-t-Il pu sauver toute l’humanité? Comment un seul individu a-t-Il été capable de réparer la dette de chaque être humain? Nous sommes des milliards depuis le premier être humain et le dernier n’est pas encore venu sur cette terre. C’est une question lourde de conséquence, complexe dans le sens de la logique. Si un être humain est voué à décéder dès sa naissance, alors pourquoi naître et par conséquent, pourquoi décéder? J’ai répondu sur le fait et spontanément. Et cette réponse a été, est encore aujourd’hui la Doctrine centrale de ma Foi. Pour moi, ce fut un miracle.

1.7 Au moment quand cet ami m’a posé sa question, j’ai vu en vision, en un instant, le Sauveur au moment de Son Expiation. Je l’ai vu tout au long de Son périple à partir du jardin des oliviers, à “Gat Shemanîm” גת שמנים (Gethsémani) et ce jusque sur la Croix, jusqu’au moment de Son décès. Je l’ai vu souffrir d’une telle souffrance qu’il m’est impossible de la décrire et je peux dire que la compréhension que j’en ai est bien petite par rapport à ce qu’Il a vraiment vécu. Aujourd’hui vous pouvez lire cette réponse dans la Lecture: C’a m’est arrivé.

1.8 Il y a de nombreuses années encore, un homme important a dit dans un discours une parole importante: Le plus grand miracle c’est de toucher les cœurs et de changer les vies. Et j’aimerais ajouter à cette phrase quelque chose.

1.9 Le plus grand prodige, le plus grand Mystère révélé, c’est de témoigner de la Rédemption, du Nom sacré du Père Éternel “Élohim” אֱלֹוהִים, du Saint Nom du Fils notre Sauveur “Yéshoua Bèn-Élohim”יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים , du grand Nom Infini du Souffle-Saint  קודש רוה(“Kodesch Roua” écrit sous le Nom “d’Esprit-Saint“ dans les bibles), de la Résurrection, et enfin de toucher les cœurs et de changer les vies.

1.10 “Yéshoua”יְהשׁוּעַ  était avec plusieurs  de Ses disciples et Il leur avait enseigné le Pain de Vie. Il leur a dit:

1.11 Je suis le Pain de Vie!

Ici est le Pain qui descend du Ciel afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le “Pain Vivant” qui est descendu du Ciel. Si quelqu’un mange de ce Pain, il Vivra éternellement; et le Pain que Je donne, c’est MaChair”, que Je donne pour la Vie du monde.

1.12 Là-dessus, les “Yéhoudim” יהודים le critiquèrent, disant: Comment comprendre qu’Il peut nous donner Sa “Chair” à manger?

1.13 “Yéshoua”יְהשׁוּעַ  leur dit:

C’est la Vérité, oui, c’est la Vérité, Je vous le dis, si vous ne mangez la “Chair” du Fils de l’Homme et si vous ne buvez Son “Sang”, vous n’aurez point la Vie en vous-mêmes. Celui ou celle qui mange Ma “Chair” et qui boit Mon “Sang” aura la Vie Éternelle; et Je le ressusciterai au dernier jour. Car Ma “Chair” est vraiment une Nourriture, et Mon “Sang” est vraiment un Breuvage. Celui ou celle qui mange Ma “Chair” et qui boit Mon “Sang” demeure en Moi, et Moi, Je demeure en lui.

Comme le “Père” אַבּ qui est “Vivant” M’a envoyé et que Je Vis par le “Père” אַבּ, ainsi, celui ou celle qui Me mange vivra par Moi. C’est ici le Pain qui est descendu du Ciel. (Lire et relire le livre: Parole de Yéshoua Bèn Élohim)

1.14 Plusieurs de Ses Disciples, après avoir entendu “Yéshoua”יְהשׁוּעַ, se dirent entre eux: Cette Parole est difficile à comprendre; qui donc peut l’écouter et croire en Lui?

1.15 “Yéshoua”יְהשׁוּעַ , sachant que Ses Disciples murmuraient à ce sujet, leur dit:

1.16 Cela vous scandalise-t-il? Et si vous voyez le Fils de l’Homme monter où Il était auparavant!

1.17 C’est le Souffle qui donne la Vie; la chair mortelle ne sert à rien. Les Paroles que Je vous ai dites viennent du Souffle-Saint et donnent la Vie. Mais il en est parmi vous quelques-uns qui ne croient pas.

Aujourd’hui, presque toute la chrétienté ne croit pas en ces Paroles.

1.18 Dès ce moment, plusieurs de Ses Disciples se retirèrent et ne se réunirent plus jamais avec “Yéshoua”יְהשׁוּעַ . Ils ne crurent pas que manger le Pain consacré et boire le Vin sanctifié, équivalait à ingérer les Mémoires immortelles du Corps et boire les Mémoires immortelles du Sang du “Moshia” מוֹשִׁיעַ (du Sauveur) “Yéshoua Bèn Élohim” יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים qui donnent la Vie.

1.19 “Yéshoua”יְהשׁוּעַ  dit alors aux Douze:

Et vous, ne voulez-vous pas aussi Me quitter comme eux?

1.20 “Shim’on Èben” אֶבֶן שִׁימוֹן (Simon Pierre dans les bibles) Lui répondit:

“Adôn” אֲדוֹן, à qui irions-nous? Toi seul possèdes les Paroles de la Vie Éternelle. Et nous avons cru et nous avons connu que Tu es le “Mashia” מָשִׁיחַ, le Saint “d’Élohim” אֱלוֹהִים.

1.21 Shim’on n’a pas dit: On T’a vu marché sur les eaux, on T’a vu rendre la vue aux aveugles; on T’a vu faire marcher les estropiés; on T’a vue ressusciter des morts.

1.22 Non, ce n’est pas ce qu’il a dit, il a dit: Toi seul possèdes les Paroles de la Vie Éternelle. Et nous avons cru et nous avons connu que Tu es le “Mashia” מָשִׁיחַ, le Saint “d’Élohim” אֱלוֹהִים.

1.23 Ils ont cru comment? En écoutant les Paroles du Sauveur.

Ils ont connu comment? En recevant le Témoignage du Souffle-Saint (Rouah) qui donne la Vie Éternelle.

1.24 Et “Yéshoua” יְהשׁוּעַ ajouta encore: C’est pourquoi Je vous ai dit que nul ne peut venir à Moi, si cela ne lui a d’abord été révélé par le “Père” אַבּ.

1.25 Voilà le seul vrai témoignage valable pour que le cœur humain se transforme et change sa vie. Voilà le seul miracle que je souhaite que vous ayez dans votre vie.

1.26 Et à partir de cela, vos Oraisons ne seront plus de simples méditations, mais une véritable contemplation qui exalte l’âme.

1.27 Et qu’elles sont vraies les Paroles des Louanges 23:

1.28 Cantique de David. “L’Adonaï Élohim”אלוהים  האֲדֹנָי est mon Berger: je ne manque de rien.

1.29 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.

1.29 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les Sentiers de la Justice, à cause de Son Nom.

1.30 Je vous laisse mon témoignage que ces Paroles sont “Lumière et Vie”, que mon Père Céleste a vu les désirs de ma jeunesse, Il a vu ma constance depuis mon enfance et la ténacité à œuvrer dans le travail de l’Assemblée et il m’a révélé Son Nom, la signification de Son Nom, la Rédemption par Son Nom. Il m’a révélé ce que nous devons savoir à propos du Nom du Sauveur, j’en ai la certitude et le Témoignage. Au Nom de “Yéshoua Bèn-Élohim”יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים .

 2

Je proclame Son Nom

אֱלוֹהִים

2.1 Pouvez-vous lire et comprendre ce Nom écrit en hébreux ancien? Si vous ne le pouvez pas, comment auriez-vous la prétention d’affirmer connaître votre Père Céleste. Si c’est le cas, vous seriez dans le mensonge.

2.2 Un Nom plus grand que son écriture! Un Nom plus grand que sa prononciation! Un Nom plus sonore que ce que le Verbe peut en prononcer, plus éternel que tous les Nombres, plus grand que le plus infini que la quadrature du cercle car Il en est le Formateur. Un Nom si parfait que nous ne pouvons pas tout comprendre de Sa signification. Un Nom qui fait trembler tous les mondes ignares et les démons. Un Nom plus grand que l’univers puisque l’univers est compris dans le Nom, HaShem, le tétragramme. Et pour le monde du mal, dans sa conspiration, il fallait faire disparaître ce Nom, il fallait l’attribuer à un peuple, à une nation. Car en vérité, il était moins juif qu’hébreu et moins hébreu que Lui-même. Son Nom a été, est et sera toujours “Élohim” אֱלוֹהִים

2.3 La Bible nous a révélé ce Nom, non pas la bible issue des traductions gréco-latines, la Septante ou encore la Vulgate, non pas la bible en français de Jérusalem, ou la version Louis Second ou autres, non la seule version valable, la Bible selon le concept hébreu: la version originelle du TaNaKh, les écrits mêmes des prophètes. (Disponible pour vous: bible des derniers jours dans un coffret triptyque, 1-Les livres de l’Ancienne Alliance, 2-Parole de Yéshoua Bèn Élohim, 3-les livres de la Nouvelle Alliance).

2.4 Qui suis-je pour proclamer une telle affirmation? Je ne suis rien mais l’énoncé est grand, immensément grand.

2.5 Et vous, quel est votre nom? Votre nom exprime-t-il votre identité. Qui perd son nom perd son identité. L’identité désigne, en anthropologie ou en philosophie, la relation ontologique d’égalité à soi-même, autrement dit le fait qu’il existe chez tout individu, par-delà les âges et les circonstances de la vie, un certain nombre des traits permanents qui en font un être unique et identique seulement à lui-même.

2.6 Quels sont les noms (prénoms et noms de famille) que vos parents vous ont donnés. Le nom est une partie intégrale de votre identité aussi vraie que les gènes. Il y a les vingt-six (26) paires de chromosomes qui font partie de notre identité génétique et il y a notre nom qui fait partie de notre identité familiale, culturelle, historique et anthropologique. On ne peut nier ni l’un ni l’autre.

Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, (entre le français, l’anglais ou l’espagnol, celui de la race noire ou de la race blanche, entre l’homme et la femme, tous sont égaux) puisqu’ils ont tous un même “Adonaï”אֲדֹנָי , qui dispense Ses Biens pour tous ceux et celles qui L’invoquent.

Car quiconque invoquera le Nom de “l’Adonaï” האֲדֹנָי sera sauvé.

Et comment donc invoqueront-ils Celui en qui ils n’ont pas cru?

Et comment croiront‑ils en Celui dont ils n’ont jamais entendu parler?

Et comment en entendront‑ils parler, s’il n’y a personne qui leur enseigne?

Et comment y aura‑t‑il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés? Selon qu’il est écrit: Qu’ils sont beaux les pieds de ceux et celles qui annoncent la Paix, de ceux et celles qui annoncent de bonnes nouvelles! Rom: 10: 12-15

2.7 Dans la Bible, il y a plus de 6000 références faisant allusion à l’importance du Nom de notre Père Céleste et celui du Sauveur. La veille de Sa crucifixion, “Yéshoua” יְהשׁוּעַ a dit cette phrase mémorable, que tous ceux et celles qui ont lu la Bible ont passé sur ce verset, et il semble qu’ils n’ont pas compris son importance.

Mon témoignage est inefficace

2.8 Je pourrais raconter mon témoignage mais vous ne le croiriez pas. Je pourrais écrire des pages et des pages sur l’importance des Noms sacrés (je l’ai déjà fait), mais cela vous indifférerait totalement. Pourquoi? Cela est resté un mystère pour moi. Alors si mon témoignage n’a pas beaucoup d’influence sur l’esprit humain, alors j’ai décidé de faire parler le Sauveur à ma place par Ses propres Paroles. Voici Son Témoignage dans l’extraordinaire prière sur l’importance des Noms dans l’Évangile de Jean chapitre 17 version du concept hébreux (mais vérifiez dans vos bibles de la conformité).

2.9 Après avoir ainsi parlé, “Yéshoua” יְהשׁוּעַ leva les yeux au Ciel, et dit: Père, l’heure est venue! Glorifie Ton Fils, afin que Ton Fils Te Glorifie, selon que Tu Lui as donné Pouvoir sur toute chair, afin qu’Il accorde la Vie Éternelle à tous ceux que Tu lui as donnés.

2.10 Or, la Vie Éternelle, c’est qu’ils Te connaissent, Toi, le seul vrai “Élohim” אֱלוֹהִים, et Celui que Tu as envoyé, “Yéshoua Bèn-Élohim”יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים .

2.11 Je T’ai Glorifié sur la terre, j’ai achevé l’Œuvre que Tu M’as donnée à faire. Et maintenant Toi, Père, glorifie‑Moi auprès de Toi de la Gloire que J’avais auprès de Toi avant que le monde fût.

2.12 J’ai fait connaître Ton Nom aux hommes que Tu m’as donné du milieu du monde. Ils étaient à Toi, et Tu Me les as donnés; et ils ont gardé Ta Parole.

2.13 Maintenant ils ont reçu le témoignage que tout ce que Tu M’as donné vient de Toi.

2.14 Car Je leur ai donné les Paroles que Tu M’as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que Je suis venu de Toi, et ils ont cru que Tu M’as envoyé.

2.15 C’est pour eux que Je prie. Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que Tu M’as donnés, parce qu’ils sont à Toi; et tout ce qui est à Moi est à Toi, et ce qui est à Toi est à Moi; et Moi, Je suis glorifié en eux.

2.16 Je ne suis plus dans le monde, mais eux, et ils sont dans le monde, et Je vais à Toi. Père Saint, gardes enTon Nom ceux que Tu M’as donnés, afin qu’ils soient Un comme Nous. (Êtes-vous en Son Nom?)

2.17 Lorsque J’étais avec eux dans le monde, Je les gardais en Ton Nom. J’ai gardé ceux que Tu m’as donnés, et aucun d’eux ne s’est perdu, sinon le fils de perdition, afin que l’Écriture fût accomplie.

2.18 Et maintenant Je retourne vers Toi, et Je dis ces choses dans le monde, afin qu’ils aient en eux Ma Joie parfaite.

2.19 Je leur ai donné Ta Parole; et le monde les a haïs, parce qu’ils ne sont pas du monde, comme Moi Je ne suis pas du monde.

2.20 Je ne Te prie pas de les sortir du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde tout comme Moi qui ne suis pas du monde.

2.21 Sanctifie‑les par Ta Vérité: Ta Parole est la Vérité.

2.22 Pour les mêmes raisons que Tu m’as demandé de venir dans le monde, Je les ai aussi envoyés dans le monde. Et Je Me sanctifie Moi‑même pour eux, afin qu’eux aussi soient sanctifiés par la Vérité.

2.23 Ce n’est pas pour eux seulement que Je prie, mais encore pour ceux qui croiront en Moi par leur Parole, afin que tous soient Un, comme Toi, Père, Tu es Un avec Moi, et comme Moi, Je suis Un avec Toi, afin qu’eux aussi soient Un avec Nous, pour que le monde sache que Tu M’as envoyé.

2.24 Je leur ai montré la Gloire que Tu M’as donnée, afin qu’ils soient Un comme Nous sommes Un, Moi en eux, et Toi en Moi, afin qu’ils soient parfaitement Un, et que le monde sache que Tu M’as envoyé et que Tu les as aimés autant que Tu M’as aimé.

2.25 Père, Je veux que là où Je suis ceux que Tu M’as donnés soient aussi avec Moi, afin qu’ils voient Ma Gloire, la Gloire que Tu M’as donnée, parce que Tu M’as aimé avant la fondation du monde. Père Juste, le monde ne T’a point connu; mais Moi Je T’ai connu, et ceux‑ci ont reçu le Témoignage que Tu M’as envoyé.

2.26 Je leur ai fait connaître Ton nom, et Je le leur ferai toujours connaître, afin que l’Amour dont Tu M’as aimé soit en eux, et que Je sois en eux.

2.27 J’ai fait connaître Ton Nom aux hommes que Tu M’as donné du milieu du monde. Jean 17:6

Ce n’est pas moi (Michel) qui parle mais c’est le Sauveur Lui-même qui prononce ces paroles !!!

Encore est-il dit:

Que Ton Nom est magnifique sur toute la terre! Ta majesté s’élève au‑dessus des Ciels. Psaumes 8 :1

Et enfin:

Toute la terre s’incline devant Toi et chante en Ton honneur; elle chante Ton NomPsaumes 66 :4

2.28 Pouvez-vous vous imaginer, il y a plus de six mille (6000) références comme celles-ci dans la bible. Alors comment peut-on imaginer pourquoi que, dans les recopiages de la bible hébraïque, puis dans les traductions de l’hébreu au grec et du grec au latin, et du latin à toutes les autres langues de la terre, pourquoi ont-ils changé les Noms très Saints et Sacrés de notre Père Céleste et de notre Sauveur en des noms païens.

2.29 J’ai pris sur moi de corriger cet état de fait. C’est mon devoir, ma responsabilité de faire connaître les Noms de notre Père Céleste, et Celui de notre Sauveur. J’ai pris sur moi la responsabilité et même un devoir de faire connaitre la Vérité à propos des Noms très sacrés.

2.30 Qui suis-je pour prendre sur moi cette immense responsabilité? Moi, je ne suis rien. Je suis un petit homme avec bon nombre de faiblesses, un homme de péchés tout comme l’être humain moyen, mais ce que j’ai appris à travers les années d’étude, ce que j’ai compris par mes prières, mes oraisons, mes larmes de peines et de joies et toutes les recherches dans les lectures des Écritures et des livres saints, tout le long de mes 73 années de vie, ce que j’ai compris est très grand. Ce n’est pas moi qui est important, car bientôt je serai rappelé à suivre la voix de toute la terre, mais le Message restera.

Je proclame Son Nom

2.31 Je proclame Son Nom, non pas parce-que je L’ai connu et compris intellectuellement, mais parce que j’ai su et que je sais encore aujourd’hui par le Témoignage de la Révélation du Souffle-Saint, que c’est vrai. J’en ai reçu le témoignage depuis très longtemps et ce témoignage ne sait jamais démenti. Confirmation, Écriture sur Écriture, prophète après prophète, dans mes veilles et dans mes sommeils, dans mes voyages et à la maison. Je le sais sans l’ombre d’un doute. Mais mon témoignage n’est rien pour vous et je le comprends bien, c’est la connaissance de la Vérité qui est importante et la Vérité est connaissable pas tous, grands et petits, riches ou pauvres, en santé ou malade, notre Père Céleste parle à tous Ses enfants qui le cherchent.

2.32 C’est une révolution sans arme, c’est la révolution pacifique des âmes. Et maintenant qu’ai-je d’autre à dire?

 3

Je proclame Son Nom

יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים

3.1 Pouvez-vous lire et comprendre ce Nom écrit en hébreux ancien? Si vous ne le pouvez pas, alors comment auriez-vous la prétention d’affirmer connaître votre Rédempteur? Si c’est le cas, vous seriez dans le mensonge.

3.1 Ce Nom, à l’instar du Nom du Père Céleste, est plus grand que ce que l’on peut en comprendre car si nous le comprenions bien, nous serions prêts à donner notre vie pour Lui.  D’ailleurs, Lui, Il a choisi de donner Sa Vie pour nous et par amour inconditionnel pour Son Père Céleste et par amour inconditionnel pour nous, ses frères et sœurs. Son Nom a été, est et sera pour toujours “Yéshoua Bèn Élohim” יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים.

3.2 Sans aucune image, sans illustration d‘aucune sorte, sans statue, sans sculpture, sans aucune forme visuelle afin de nous faire voir son visage en notre esprit, même sans cela, nous l’avons vu. Grâce à cela, il nous fut permis de Le voir. Il n’est pas possible de comprendre qui Il est ni voir Son Visage sans comprendre Son Nom. Il n’est pas possible de franchir le seuil de Sa Maison sans comprendre Son Nom.

3.3 Moi, l’ombre d’une poussière sur cette terre, j’ose affirmer, et je le fais dans la totale assurance de la véracité de ces dires.

3.4 Je vous affirme solennellement que notre Père Céleste est Vivant, plus vivant que vous et moi qui sommes mortels, Lui, Il est Immortel et Éternel. Qu’Il vit à toute Éternité.

3.5 Que nous sommes Ses enfants, tous chacun d’entre nous, hommes et femmes et qu’Il nous appelle à revenir près de Lui. Rappelez-vous l’Écriture de l’enfant prodigue. Avec quelle ferveur et émotion le père a attendu son fils perdu? Notre Père Céleste nous attend avec la même ferveur et la même émotion.

3.6 Il est impératif pour nous d’apprendre et de comprendre Son Nom en toute humilité. Nous devons par Son Nom comprendre le Plan de Salut qu’il a préparé longtemps avant la fondation de ce monde. Nous devons laisser tomber les barrières des sectes et religions.

3.7 La Vérité dépasse de très loin les doctrines des sectes et des religions qui sont le résultat des philosophies et théologies des humains. Nous devons nous préoccuper d’abord de notre Salut.

3.8 Je vous affirme solennellement que le Nom de notre Rédempteur, le “Mashia” מָשִׁיחַ a toujours été, est et sera pour l’éternité “Yéshoua Bèn-Élohim”יְהשׁוּעַ בּוֶ אֱלוֹהִים , Nom qui faut connaître, comprendre, assimiler, et mettre le Pouvoir de Son Nom dans notre Salut. Il ne peut y avoir d’autres noms de substitutions.

Qu’il en soit fait ainsi.

Michel-Alain Lemire

09-10-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *