Accueil

Le Tanak

Nom que portait la bible avant d’être appelée bible

Le mot bible signifie «le Livre des livres». Cela signifie que ce livre est le plus important livre sur la terre. Il est volumineux, souvent contraignant, parfois même difficile à lire. J’ai souvent entendu certains individus dire: «J’ai essayé de lire la bible mais je n’y comprenais rien». Pourtant, c’est le grand Formateur du monde qui s’adresse à nous par les prophètes, Il devrait s’adresser à nous en des termes simples et clairs. Les prophètes nous ont parler simplement, mais les linguistes et les traducteurs ont malheureusement complexisé les textes sacrés. Il ne peut y avoir de testes plus beaux pour nous, ces Paroles sont appelées «Parole Magnifiques». La lecture de ces textes est enivrante et rassurante pour l’être humain. La lecture et la compréhension des Paroles de notre Père Céleste sont apaisantes, éloignent l’angoisse et calme notre âme au plus profond de notre être à travers tous les centres psychomoteurs qui nous protègent de toutes les ignominies de ce monde malsain qui surviennent  dans les actualités de tous les jours.

Le concept du bonheur

Nous sommes ici pour vivre heureux et jouir d’une paix qui ne lasse jamais. Oui, relisez bien! Vivre heureux et jouir d’une paix qui ne lasse jamais, qui ne lasse jamais. J’en témoigne et ce concept est vrai. Cela ne vous motive-t-il pas? Tout ce que je comprends aujourd’hui, j’aurais aimé le comprendre il y a cinquante ans. Mes deux plus grands compagnons de vie qui me procurent ce grand bonheur et de nombreuses joies entières sont: 1- comprendre la Volonté de mon Père Céleste et 2- le silence.

Pourtant les bibles d’aujourd’hui ne transmettent que partiellement ce précieux concept du Bonheur.

Donné par les Prophètes anciens du TaNaKh תנייך

Aux temps des Prophètes anciens, la Parole d’Élohim s’écrivait, non pas d’une manière humaine, avec l’intellect seulement et imagination, mais guidés par le Grand Révélateur Céleste. Ces Prophètes et Prophétesses voyaient ce qu’ils ou elles écrivaient, aujourd’hui on a peine à imaginer ce que nous lisons.

La manière d’écrire des Anciens se lisait comme si une phrase, un verset, un chapitre et tout le livre avait été écrit quatre fois afin de livrer quatre messages. concernant des époques différentes, des individus différents, des Mystères différents. Cette manière d’écrire s’appelle Pardès (lire l’article sur Pardès).

L’Assemblée de Yéshoua Bèn Élohim, a depuis une trentaine d’années, découvert le “concept hébreu”, qui s’est dessiné au fil des ans comme la marche à suivre afin de restaurer ce grand Art Messianique. Des milliers de documents ont été écrits, sous la dicté du Grand Révélateur, devant la quête incessante de la Vérité, absente de toute subjectivité, ne se refusant aucun effort à payer le prix, afin d’avoir les mains propres devant Élohim, conduit par un amour illimité pour le Sauveur. Conférence après conférence, cours après cours, texte après texte, inlassablement, défiant toute résistance, intimidations, jugements prématurés, calomnies, fausses rumeurs,

Vous pouvez peut-être dire que cela est faux, que c’est un mensonge, de faux prophètes, des hommes et des femmes avec des intérêts quelconques, d’enrichissement, d’honneur et de gloire. Alors comment expliquer tout le travail bénévole de tous les membres impliqués, sans jamais être salariés, aucun revenue quelconque, au contraire payant eux-mêmes tous leurs frais, leurs déplacements, leur fatigue, mais aussi ayant beaucoup de joie à accomplir leur travail.

Aujourd’hui, leur récompense c’est de constater le résultat de leur labeur. Si vous lisez tous les articles de ce blogue, alors vous verrez l’ampleur de tout ce travail acharné, réalisé pendant toutes ces années. Un seul objectif, une seule vision, un seul désir: connaître la Vérité au-delà des religions, des sectes existantes et des philosophies en ce monde.

Nous avons investi toutes ces années à mettre en place cet “Art Messianique”, vous, vous devriez investir quelques heures et même quelques jours afin d’entrouvrir la porte de cet Art Messianique.

Nous l’avons fait pour nous d’abord, mais rien n’est fait pour nous sans que cela soit aussi fait pour les autres. C’est la manière d’agir de notre Père Céleste, Élohim et de Son Fils Bien Aimé, Yéshoua Bèn Élohim.

La grande période depuis le début, depuis les premiers grands prophètes et ce jusqu’à aujourd’hui, se divise en trois parties, trois sous-périodes.

La première période est connue par la Première Alliance, connue communément par l’Ancienne Alliance (l’Ancien Testament dans les bibles en général), Élohim fit une promesse à Abraham et contracta avec lui une Alliance qui concerne le Peuple d’Élohim. Tous les humains de la terre, hommes, femmes et enfants de toutes races, toutes langues, toutes cultures, sans discrimination aucune y sont invités. Ysraël est le Nom de ce Peuple choisi et tous pouvons en faire partie. Tous les prophètes et prophétesses de l’ancienne Alliance ont confirmé l’authenticité de cette Alliance.

La deuxième période est connue par la Deuxième Alliance, connue aussi par la Nouvelle Alliance (le Nouveau Testament dans les bibles en général), Yéshoua Bèn Élohim fit une promesse de la Vie Immortelle à Ses Apôtres donnant l’exemple par Sa Résurrection et de Son enlèvement. Yéshoua a institué l’Office de la Célébration de la Vie offrant l’Immortalité d’une meilleure Résurrection. Tous les Apôtres de la Nouvelle Alliance ont confirmé l’authenticité de cette Alliance.

La troisième période et la dernière se situe dans les derniers jours. En cette période de grands troubles sur la terre, avant que la toute fin n’arrive, nous recevons la Promesse de la Vie Éternelle. Vie Immortelle et Vie Éternelle sont deux États différents.

Toutes ces connaissances sont expliquées par des textes qui ont été écrits depuis 30 ans.

Bien à vous,

Michel-Alain Lemire[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]